dilatation


dilatation

dilatation [ dilatasjɔ̃ ] n. f.
• 1314; lat. dilatatio
1Action de dilater; fait de se dilater. gonflement, grossissement. La dilatation d'un ballon, d'un pneu qu'on gonfle. (Organes) Mouvement de dilatation ( diastole) et de contraction du cœur. Dilatation d'un vaisseau (vasodilatation). Dilatation de la pupille. Dilatation du col (de l'utérus).
Méd. Augmentation pathologique du volume (d'un organe creux). Dilatation cardiaque, gastrique.
Chir. Élargissement, au moyen d'un instrument ( dilatateur) ou des doigts, du calibre de (un conduit).
2Phys. Augmentation de volume (d'un corps) sous l'action de la chaleur, sans changement de nature de ce corps. Coefficient de dilatation cubique : augmentation de volume de l'unité de volume pour une élévation de température de 1 °C. Dilatation d'un liquide, d'un gaz.
3Fig. Extension, allongement, agrandissement. Impression de dilatation du temps.
⊗ CONTR. Compression, contraction.

dilatation nom féminin (bas latin dilatatio, -onis) Fait de se dilater ; augmentation du volume d'un corps sous l'influence d'une variation de température. Augmentation du diamètre ou du volume d'un organe creux, d'un orifice ou d'un canal. En géométrie, affinité de rapport strictement supérieur à 1. ● dilatation (expressions) nom féminin (bas latin dilatatio, -onis) Dilatation des bronches, synonyme de bronchectasie. Dilatation des temps, effet relativiste selon lequel la durée d'un phénomène apparaît, pour un observateur en mouvement, supérieure à sa durée propre mesurée par un observateur immobile par rapport au phénomène. (Cet effet est amplement vérifié par l'expérience.) Essai de dilatation, méthode d'essai par laquelle on étudie la dilatabilité d'un produit métallurgique et les transformations internes à l'état solide dans les alliages. ● dilatation (synonymes) nom féminin (bas latin dilatatio, -onis) Fait de se dilater ; augmentation du volume d'un corps sous...
Contraires :
- rétrécissement

dilatation
n. f. Action de dilater ou de se dilater; son résultat.
|| MED Augmentation (thérapeutique ou pathologique) du calibre d'un canal ou d'une cavité. Dilatation des bronches.
|| PHYS Augmentation du volume d'un corps sous l'effet de la chaleur, sans altération de la nature de ce corps.

⇒DILATATION, subst. fém.
A.— PHYS. [Correspond à dilater A] Augmentation du volume d'un corps, notamment sous l'effet de la chaleur. La dilatation de l'air (Ac. 1798-1878). La dilatation d'un gaz (Ac. 1932). Coefficient, joint de dilatation; dilatation thermique. La couleur, qui ne pouvait suivre les dilatations et les rétrécissements du bois, s'est peu à peu crevassée et écaillée (MOREAU-VAUTHIER, Peint., 1933, p. 139).
B.— P. anal., PHYSIOL. [Correspond à dilater B] Augmentation, généralement pathologique, du calibre d'un organe; accroissement du volume d'une partie du corps. Dilatation des bronches, de l'estomac, de l'œsophage; contraction et dilatation. La rougeur de la face, la contraction ou la dilatation des pupilles, la protrusion de l'œil, la décharge d'adrénaline dans la circulation (CARREL, L'Homme, 1935, p. 118). Elle découvrit des jambes enflées que la dilatation des veines marquait de taches sombres et de boursouflures (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 431) :
1. ... sa poitrine huma l'air de la mer avec cette dilatation que Beethoven a si bien marquée dans Fidelio quand ses prisonniers respirent enfin « cet air qui vivifie ».
PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922, II, 2, p. 817.
CHIR. Fait d'écarter des surfaces accolées ou rétrécies, fait d'augmenter le calibre d'un canal. Pratiquer la dilatation de l'uretère (Ac. 1932).
C.— P. ext. [Correspond à dilater C] Développement, extension d'une sensation auditive ou visuelle. Il [Lucas] regarde le ciel, bleu sur bleu, à chaque seconde plus bleu; ça inonde l'infini, cette avalanche, cette dilatation du bleu (LARBAUD, Amants, 1923, p. 176).
D.— P. métaph. et/ou au fig.
1. Fait d'épanouir ou de s'épanouir, d'être comblé de plénitude. Quasi-synon. épanouissement, expansion. La joie n'a pas de nuances : ce n'est qu'une dilatation du cœur (RENARD, Journal, 1897, p. 400). Une dilatation progressive du sentiment (BERGSON, Deux sources, 1932, p. 27) :
2. Un soir, Gwynplaine, ayant en lui cette surcharge de félicité (...) rôdait (...) dans le pré (...). On a de ces heures de dilatation où l'on dégorge le trop plein de son cœur.
HUGO, L'Homme qui rit, t. 2, 1869, p. 154.
Domaine de la mystique. La dilatation du cœur. ,,L'élargissement de la capacité d'aimer`` (Ac. 1932). L'effervescence, l'expansion, la dilatation de la charité (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 188).
2. Fait de s'étendre, de s'élargir. Dans maintes névroses et intoxications, la notion du temps subit des dilatations ou des contractions singulières (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p. 124). Une simple dilatation ou condensation des moments de leur existence temporelle [aux êtres et aux choses] suffisent à contredire, à bouleverser, notre sentiment à leur égard (ARNOUX, Visite Mathus., 1961, p. 35).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1314 chir. (H. DE MONDEVILLE, Chirurgie, éd. A. Bos, § 1520); b) mil. XVIIIe s. phys. (BUFFON, Hist. nat., éd. Lanessan, t. 2, p. 419); 2. 1352-56 « fait de s'agrandir (d'un empire) » (P. BERSUIRE, T. Live, ms. Ste Geneviève, f° 368a ds GDF. Compl.). Empr. au b. lat. dilatatio, -onis « largeur, espace; extension (au propre et au fig.); exultation ». Fréq. abs. littér. :255. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 692, b) 214; XXe s. : a) 197, b) 259. Bbg. GOHIN 1903, p. 361.

dilatation [dilatɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1314; lat. dilatatio, du supin de dilatare. → Dilater.
1 Cour. Fait de dilater; action de se dilater. Extension, gonflement, grossissement. || La dilatation d'un ballon, d'un pneu qu'on gonfle. || Mouvement de dilatation ( Diastole) et de contraction du cœur. || Dilatation d'un vaisseau (vasodilatation). || Dilatation de la pupille.
2 Méd. Augmentation pathologique du volume (d'un organe creux). || Dilatation cardiaque, gastrique. || Dilatation des bronches (bronchectasie).Chir. Élargissement, au moyen d'un instrument ( Dilatateur) ou des doigts, du calibre de (un conduit).
tableau Lexique de la chirurgie.
3 Phys. Augmentation de volume (d'un corps) sous l'action de la chaleur, sans changement de nature (de ce corps). || La dilatation d'un solide. || Dilatation linéaire (en longueur), superficielle (en surface), cubique (dans les trois dimensions). || Coefficient de dilatation cubique : augmentation de volume de l'unité de volume pour une élévation de température de 1 °C. || Dilatation d'un liquide. || Dilatation des gaz. Expansion.
1 Cette dilatation n'est-elle pas l'indice d'un commencement de séparation, qu'on augmente avec le degré de chaleur jusqu'à la fusion, et qu'avec une chaleur plus grande encore on augmenterait jusqu'à la volatilisation ?
Buffon, Hist. nat. des minéraux, Introduction, VI, p. 59.
4 Par métaphore ou fig. || Une impression de dilatation du temps. || La dilatation de l'âme, du cœur.
2 Les grandes douleurs sont une dilatation gigantesque de l'âme.
Hugo, Quatre-vingt-treize, III, V, I.
CONTR. Compression, condensation, contraction, dépression, étrécissement, resserrement, rétrécissement.
COMP. Vasodilatation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dilatation — thermique Pour les articles homonymes, voir dilatation (homonymie). La dilatation est l expansion du volume d un corps occasionné par son réchauffement, généralement imperceptible. Dans le cas d un gaz, il y a dilatation à pression constante ou… …   Wikipédia en Français

  • Dilatation [1] — Dilatation = Ausdehnung (s.d. und Dehnung), in der allgemeinen Elastizitätslehre mitunter speziell die Volumänderung pro Einheit des anfänglichen Volumens. Bezeichnen für beliebige stetige Verschiebungen in einem Körper (Näheres [3], S. 55, 58)… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Dilatation — (von lateinisch dilatare ‚verlängern, ausdehnen, vergrößern‘) steht für: Chemie: die Veränderung des Volumens eines Körpers durch Änderung von Druck, Temperatur oder anderen Zustandsgrößen, siehe auch Dilatation (Chemie) Physik: eine… …   Deutsch Wikipedia

  • Dilatation — Dil a*ta tion, n. [OE. dilatacioun, F. dilatation, L. dilatatio, fr. dilatare. See {Dilate}, and cf. 2d {Dilation}.] 1. Prolixity; diffuse discourse. [Obs.] What needeth greater dilatation? Chaucer. [1913 Webster] 2. The act of dilating;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • dilatation — DILATATION. sub. f. Extension, relâchement. La dilatation d une membrane. La dilatation d une plaie, de l air …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • dilatation — Dilatation. s. f. v. Extension, relaschement. La dilatation d une membrane. la dilatation d une playe …   Dictionnaire de l'Académie française

  • dilatation — c.1400, from O.Fr. dilatation, from L.L. dilatationem (nom. dilatatio) a widening, from pp. stem of L. dilatare (see DILATE (Cf. dilate)) …   Etymology dictionary

  • dilatation — dilatation, dilation mean ‘making or becoming wider’ (from Latin latus meaning ‘wide’). Dilatation is the normal word in medical contexts, whereas dilation is more usual in general use. The verb is dilate …   Modern English usage

  • dilatation — [dil΄ə tā′shən, dīl΄ətā′shən] n. [ME dilatacioun < OFr dilatation < LL dilatatio] 1. DILATION 2. Med. the state of enlargement of an organ, cavity, duct, or opening of the body beyond normal size: cf. DILATION dilatational adj …   English World dictionary

  • Dilatation [1] — Dilatation (lat., Verdünnung), die Verlängerung eines elastisch gedehnten Körpers. Denkt man sich in einem solchen Körper vor der Dehnung eine kleine Kugel konstruiert, so geht diese durch die Dehnung in ein Ellipsoid, das Dilatationsellipsoid,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.